mercredi 24 juin 2015

1° – LE DIAGNOSTIC CORPOREL



Le diagnostic visuel corporel étudie les signes avant-coureurs d'une maladie ou d'une déficience organique ou ce qui est encore  préférable leurs absences…. signes de bonne santé.








                                   





1° — Sur autrui lors d’une consultation par un expert-consultant en physiognomonie corporelle.
2° — Par vous même sur vous, sur votre famille ou votre entourage. 

Le but premier du diagnostic est la prévention des maladies et l’amélioration de la santé et du bien-être. Cependant son but final est la compréhension des phénomènes de la vie à travers la conscience la plus illimitée.
Par conséquent, une approche du diagnostic purement mercantile et technique sans un effort constant de développement personnel plein de compassion n’est rien d’autre que de la sorcellerie, comme celle dans laquelle ont sombré les méthodes modernes de diagnostic.
Vous avez bien compris que le diagnostic s’effectue en général par un spécialiste sur autrui et que l’auto-diagnostic est effectué par vous sur vous même.
Bien entendu, rien ne vous empêche, avec ce que vous aurez appris dans ce manuel et un peu d’exercices pratiques, d’établir des diagnostics sur votre famille et parmi vos connaissances.
Tandis que certains médecins, se livrent, après un examen hâtif du malade, à des déductions rigoureuses, les médecins généralistes de campagne du siècle passé, faisaient ample moisson de connaissances dans leurs randonnées quotidiennes. Continuellement ils apprenaient auprès de leurs patients qu’une approche superficielle n’autorise qu’une parcelle de la vérité. L’observation approfondie des signes apparents recueillis sur le corps du patient complétait précieusement les signes fonctionnels et psychiques. Ce qu’ils voyaient à l’extérieur était la projection sur un écran d’une réalité cachée, cause secrète de la maladie, enfouie dans la profondeur du corps interne. 
Guidés par un esprit plus vaste et une longue pratique des lois de la nature, les médecins orientaux ont enregistré avec minutie et sagacité une multitude d’observations relatives aux mouvements de l’énergie, à toutes les correspondances dynamiques de l’homme et de son milieu ambiant. 
Ce manuel, vous initie au mystère du corps, rendant visible ce qui ne l’est pas encore à vos yeux. Il est une aide si essentielle que chacun devrait l’apprendre dès le plus jeune âge et le pratiquer tout au long de sa vie. 
Savoir, interpréter et comprendre le langage du corps et vous connaître au point que vous ne puissiez que bien vous porter et préserver votre santé sans jamais tomber malade, tel est le but de l’art du diagnostic.
L’application des lois de la dialectique universelle au diagnostic est indispensable, l’yin-yiologie est la boussole qui nous guide dans l’apparente complexité de la physiologie du corps humain.
Comme nous l’avons déjà formulé, quel que soit le sujet de la recherche, nous devons toujours découvrir le sens du mouvement de l’énergie derrière les apparences formelles. Diagnostiquer un visage ou un corps, c’est pareil qu’analyser un aliment, un fruit ou un légume, le procédé et les facteurs yin-yiologiques à prendre en compte sont identiques.
Le corps et le comportement d’une personne sont le reflet de son passé et du présent et une prospective de son futur. Chaque changement dans son environnement, chaque évènement, toutes ses habitudes, toutes ses maladies sont inscrites d’une manière indélébile sur et dans son corps, apprendre à les déchiffrer et à les interpréter d’un seul regard est une faculté que chaque personne devrait absolument cultiver.
Abordons pour débuter le diagnostic médical, à l’aide des 4 instruments de contrôle habituel 

La balance — Le thermomètre — 

Le tensiomètre — Le pendule.


1° — Balance
Poids et calcul de votre IMC
IMC = Indice de Masse Corporel 


(rapport du poids par rapport à la taille— hauteur.)

Exemple :
Votre taille : 165  x 165  = 27,2   (indice) 
Votre poids = 53  kg.    –    53 : 27,2  = 19,6  — IMC :  19,6



Norme IMC
IMC macrobiotique normal = 19 à 24
Surpoids = 25 à 30 
Préobésité = 30 à 39   –    
Obésité massive = + de 40
IMC moins de 18,5 attention danger d’anorexie.






























2° — Le thermomètre 
Température = moyenne de 36,5 à 37,5




3° — Le tensiomètre

Tension artérielle et pouls 
Tension artérielle moyenne :  13/8
La pression artérielle est normale quand elle est inférieure à 14/9 ou 140/90 mmHg.
La pression artérielle systolique ne doit pas être supérieure au chiffre 15.
La pression artérielle diastolique ne doit pas être supérieure au chiffre 9.
L’hypertension artérielle est définie par une valeur supérieure à 14/9.


Le pouls :
Mesure du pouls au poignet gauche et droit sur l’artère dans le creux en prolongement du pouce.
Le pouls moyen pour une personne en bonne santé et au calme est d’environs :
120 pulsations par minute pour un nourrisson ;
100 pulsations par minute pour un enfant entre 1 et 8 ans ;
60 à 80 pulsations par minute pour un adulte.
Mais une personne peut avoir un pouls habituellement plus élevé ou plus lent, et ce en raison de nombreux facteurs (maladie, entraînement sportif régulier).
Un adulte ayant un pouls inférieur à 40 ou supérieur à 120 pulsations par minute au repos, sans explication nette, nécessite un avis médical, car cela peut être révélateur d’un problème cardiaque.


4° — Méthode au pendule — 
         Le Ki  = mesurer sur les chakras.

Étendre la personne sur une table et vérifier au pendule l’énergie dégagée par chaque chakra. 
3 mesures possibles :
Immobile à lent = En manque — chakra fermé
Rotation rapide = En excès —  chakra trop ouvert
Rotation harmonieuse = Équilibré




Les 7 Chakras


7°) OCCIPITAL —  CORONAL :
Situé au sommet du crâne. Point de l’illumination et unification des activités spirituelles.
6°) FRONTAL DU MÉSENCÉPHALE :
Situé entre les sourcils. Siège de l’intellect, de l’imagination et de l’intuition.
5°) LARYNGÉ DE LA LUETTE :
Situé au niveau de la gorge. Énergie spirituelle, Créativité, Expression et Communication. 
4°) CARDIAQUE DU CŒUR :
Situé à la droite du cœur. Amour Compassion. Unité de l’Être. Siège de l’être spirituel. Fonction de respiration.
3°) PLEXUS SOLAIRE DE L’ESTOMAC :
Situé au-dessus du nombril. Siège du pouvoir et de la sagesse de L’ego et des Émotions. Fonction de digestion.
2°) SACRE DU HARA :
Situé au-dessus des parties génitales. Énergie sexuelle et Vitale, Sentiment. Fonction de reproduction.
1°) COCCYDIEN SEXUEL:
Situé au-dessus de l’anus. Tendance matérialiste. Fonction d’élimination. Sécurité, Survie, Émotions primaires.

De leur fonctionnement harmonieux et de leur qualité (en manque, en excès, équilibré) dépendent, santé, pensées, actions.







Le mouvement étant la vie, l’immobilité est la mort.

Où en sommes-nous dans cette progression fatale ?
L’origine et la cause de toutes les maladies étant comprises, le diagnostic devient simple et évident.

Dans le contexte énergétique bio-médical macrobiotique la diminution de l’intensité du Ki est due à l’accumulation d’excédents alimentaires, stockés sous forme de dépôts dans les différents organes du corps. Acide gras, cholestérol, protéines et purines transformées en mucus provoquent peu à peu l’encombrement partiel puis total de certaines parties du corps. Avec le temps ces mucosités se concentrent et durcissent, freinant tous les échanges d’énergies, qu’ils soient biochimiques, électrochimiques ou électromagnétiques. 
L’analyse yin-yiologique, établie par un conseiller macrobiotique habilité par une expérience acquise dans de nombreuses consultations, consiste à juger du niveau atteint par l’accumulation des dépôts de déchets-toxines et de l’importance du déficit énergétique que cela a entraîné.





********************



Prochain article du manuel de diagnostic : 

Art. N°2 - Constitution et condition.....



http://alertevotrecorpsvousparle.blogspot.ch/2015/06/n2-constitution-et-condition-linne-et.html












Gérard Le Wenk. - Juin 2014- 1315-CH