mardi 23 juin 2015

LA VIE EST UNIQUE - (7)




Notre vie de la naissance à la mort ne nous appartient plus, elle a été confisquée par la médecine moderne avec l’appui de l’État. 
Le saviez-vous ? Non certainement pas, cela s’est fait en douceur sur quelques centaines d’années, avec en passant un petit coup de main de l’église, à l’époque de la Renaissance. 
Vous n’êtes pas convaincu, eh bien essayez seulement aujourd’hui d’imaginer de choisir une voie différente que celle imposée par la médecine officielle.
par exemple :
Accoucher à la maison – refuser les vaccins obligatoires – refuser une opération ou un traitement – refuser la médecine allopathique – s’abstenir de consommer des produits laitiers – être végétarien – refuser une transfusion sanguine – trouver un véritable médecin naturopathe – et le plus difficile prendre en charge sa propre santé – faire de la prévention – ne pas fumer – ne pas boire d’alcool avec excès – se nourrir correctement selon les règles diététiques ou macrobiotiques et pour terminer, exprimer sa volonté de finir ces jours à son domicile et non dans un EMS. etc, etc. – et… et… pas d’assurance pour prendre en charge ces frais, qui sont, il faut bien le dire peu élevé, mais comme l’assurance maladie est obligatoire dans nos pays, vous aller devoir payer, par solidarité pour ceux qui n’en ont rien à foutre de leur santé.
Vous devez vous débrouiller seul, avec la désapprobation de vos proches, la pression de l’état et du corps médical pour qui vous devenez un irresponsable, un paria. OUI, oui je suis passé par là et pour ceux qui tentent de suivre ce même chemin c’est pareil. 
Ne jamais être malade, ne rien coûter à la communauté, et en plus prolonger votre vie pour la finir à domicile, ah NON… agir ainsi c’est se mettre au ban de cette société du profit à tout prix. Vous vous rendez compte, un monde ou toutes les populations seraient en bonne santé, ou il n’y aura plus de systèmes médicaux, plus d’assurance, plus de multinationales pharmaceutiques, plus d’hôpitaux géants où toute la production agricole serait biologique, la filière agro-industrielle en faillite, les élevages géants fermés et les fast-foods détruits. Jamais aucun gouvernement n’acceptera une telle révolution. Votre mauvaise santé, vos longues maladies, vos souffrances, votre déchéance prolongée dans les services de gériatrie et finalement votre mort font vivre des millions de personnes et rapportent des sommes colossales au  système capitaliste qui invente chaque jour des poisons alléchants qui vous tue lentement, en contaminant vos corps qui finissent par en mourir, alimentant ainsi sans cesse l’ogre avide de chair pourrie.
Alors surtout, ne rien faire pour modifier cette situation de rente d’états ou alors comme dans le romand de Samuel Butler (1835-1902) « Erewhon » ou erewhon ne renvoie pas seulement à no-where, c’est-à-dire nulle part, mais à now-here, ici et maintenant. Satire d’une société anglo-saxonne où l’on soigne les criminelles et on met en prison les malades.
la toute puissante « Médecine » règne sans partage sur nos vies et par conséquent sur notre mort.
Comment en sommes-nous arrivés à abandonner notre bien le plus précieux pour un système qui nous est étranger – la médecine scientifique, antibiotique, invasive, mutilatrice et totalitaire – . C’est que cette médecine s’est développée sur nos plus bas instincts. Si la médecine scientifique moderne a pris un tel pouvoir, c’est par ce que les hommes par lâcheté, paresse et facilité lui ont cédé tous leurs droits sur leurs propres vies.
Allez occupez-vous de cette chose que nous avons tous reçue, que l’on nomme la Vie. Nous Homo sapiens sapiens… ! Avons-nous autre chose à faire de bien plus important ? Comme… la guerre - gagnez de l’argent - s’amuser - boire et bien bouffer - téléphoner et regarder la télévision, etc. La Vie… Confions-la à des spécialistes bien payés, qui trouveront des solutions à tous nos problèmes de santé, de vie et de mort. Merci… combien je vous dois !!!
Non, mais êtes-vous aveugle, ou dans le déni le plus complet, pour ne pas voir que depuis le temps que ces spécialistes cherchent, ils n’ont encore rien découvert d’essentiel. 50 ans de recherche ruineuse sur le cancer, sur la mucoviscidose, sur la tuberculose et même sur la banale grippe ou le simple rhume, n’ont pas permis d’entrevoir le moindre signe d’une véritable guérison de ces maladies.  Les puissants dharmas spécialisés dans l’art de fabriquer des rideaux de fumée qui cachent les vrais problèmes de fond. Faire disparaître les symptômes et minimiser les risques des effets secondaires, c’est ce qui occupe l’essentiel de leur préoccupation. Pour le reste, c’est toujours un problème d’argent parfois d’ignorance, mais surtout d’appâts du gain.
Les appels de fonds mensuels, et autres téléthons annuels, sur fond de chantage – donnez vos sous et nous vaincrons toutes les maladies qui s’acharnent sur vous, – n’ont servi jusque-là qu’à décrypter le génome humain, pour découvrir que les soi-disant responsables de ces multiples dérèglements mortels, sont “ les fameux gènes”, et lorsque ce n’est pas génétique, c’est viral, les virus. C’est à mourir de rire, oh… Excusez-moi.
Et puis, après tout, elles ne vont pas supprimer le fonds de commerce sur lequel elles prospèrent !
Mais pourquoi ces gènes qui se sont transmis depuis des centaines de générations s’altèrent-ils subitement, et comment ces gènes dégradés peuvent-ils devenir héréditaires ? Silence pesant dans l’assemblée des scientifiques.
Et les virus, si performants dans leur pouvoir d’adaptation – mais la plupart du temps dormant – pourquoi deviennent-ils subitement si virulents ? Pas de réponse des chercheurs.
Bravo la confrérie des médecins, c’est ce qui s’appelle botter en touche, plus de responsables, ni parmi le corps médical, ni parmi les malades du corps. Tout le monde est excusé puisque ce sont les gènes et les virus, les seuls et uniques responsables. En attendant la proportion des personnes atteinte de maladies graves et la morbidité liée, progresse d’une manière exponentielle. De nouvelles maladies encore plus terribles surgissent continuellement, et ne parlons pas des coûts et des primes d’assurance qui explosent, ce n’est pas le sujet, mais quelle meilleure preuve de l’incompétence de la médecine.
La seule et unique raison qui permet à cette situation de se perpétuer sans une révolte générale, c’est la peur, peur de souffrir, peur de mourir et en plus il est bien commode de se décharger de ses propres responsabilités et de ses angoisses sur le puissant monolithe technique médical qui vous prend en charge jusqu’à la FIN. Enfin prennent en charge vos organes biologiques – mais pas l’homme, en tant qu’être humain, faut pas trop en demander.
Toute chose avec le temps et l’espace se termine en son contraire ou en son opposé - rien n’échappe à cette loi universelle. – À méditer – .
Et à l’opposé de cette médecine, dont nous nous approchons de plus en plus rapidement.
Nous constatons que :
Aller à l’hôpital pour en ressortir plus malade qu’en y rentrant !
Détruire (ablations) au lieu de reconstruire !
Permettre l’euthanasie active ou passive au lieu de soigner pour guérir !
Maintenir en vie des personnes contre leur gré !
Créer des nouvelles maladies (nosocomiales) au lieu de les supprimer !
Supprimer une maladie pour la remplacer par une plus virulente (maladies iatrogènes).
Affaiblir les systèmes immunitaires au lieu de les renforcer ! – Et en parallèle, renforcer la résistance des bactéries et des virus !
Mutiler un bien portant (greffe) pour prolonger la vie d’un autre.
Après avoir développé un modèle totalitaire de médecine : – chère – élitiste – technico-scientifique, spécialisée, incompréhensible, etc., et avoir rendu cette médecine inaccessible à une grande partie de l’humanité… ! Les États, pour qu’il n’y ait plus de choix possible, ont interdit, détruit ou ridiculisé toutes les médecines différentes: coutumières, familiales, chamaniques, énergétiques, holistiques, etc.
Il reste un dernier espoir, à l’opposé de cette médecine allopathique, nous trouvons bien entendu une médecine holistique préventive et humanitaire : 
La médecine macrobiotique dans sa globalité est l’unique alternative à l’emprise totalitaire de la médecine scientifique moderne.
Le plus grand progrès pour l’humanité et la plus grande efficacité pour les malades au cours de ce 21e siècle, serait d’associer étroitement comme aux 17e et 18e siècles, ces deux médecines, qui pourraient se compléter, avec comme unique but, une véritable prévention des maladies et la recherche du bien-être des populations mondiales.
Mais, cela ne sera jamais possible dans une société qui soigne d’une main et tue de l’autre.
Si vous voulez vraiment sauver votre peau, une seule solution:

Libérez-vous.

Prenez-vous en charge, sans l’aide de la médecine allopathique.
Votre vie vous appartient, ne la confier a personne.
Devenez votre propre médecin.
Respectez votre corps.
Écoutez-le.
Examinez-vous chaque jour devant votre miroir.
Apprenez le langage des signes corporels.


Étudiez la dialectique universelle du Tao. (yin et yang)






             
                             












Prochain article : L'origine des maladies (de toutes les maladies)

http://alertevotrecorpsvousparle.blogspot.ch/2015/06/origine-des-maladies.html








G. L. W. - juin 2015- 1315 - CH.