dimanche 20 septembre 2015

N°6 - LE NEZ, LES JOUES, LA BOUCHE ET LES LÈVRES.



LE NEZ

Le nez reflète la condition des systèmes nerveux et circulatoire et de certaines fonctions du système digestif. La forme du nez, sa taille, sa couleur, révèlent les conditions spécifiques décrites ce-dessous.



Nez enflé avec des points rouges et des poils. Cœur affaibli par une trop grande consommation d’alcool. Il peut aussi arriver de rencontrer des personnes dont le nez est blanc, mais dilaté. Cela signal un cœur hypertrophié par un abus de produits laitiers.
Bien que l’extrémité représente l’état du cœur, pour le diagnostic le nez complet est relié à la rate et au pancréas.










Tableau ci-dessus :

Fig. 7. Le nez retroussé : 
Il indique une nette orientation vers une alimentation à base de produits de la mer  : poissons, coquillages. Sur le plan psychologique, ce type de nez exprime la spontanéité, l’insouciance, parfois l’impulsivité. 
Fig. 8. Nez large et charnu : 
Tempérament sédentaire. Les ailes charnues soulignent l’appétit de jouissance ; le bout du nez épaté, une sensualité grossière. La forme générale arrondie traduit cependant une certaine bonhommie. 
Fig. 9. Nez court et mince : 
Vitalité pondérée. Lorsque les narines sont très mobiles, la vitalité est forte et revêt un caractère passionné. Le bout du nez mince exprime l’intuition, la diplomatie. 
Fig. 10. Nez pointu et étroit : 
Déficience organique. Ce type de nez, apparenté au penseur est souvent légèrement convexe (de profil) et mince. Le nez pointu, c’est le nez du chercheur conjuguant à une vie intérieure l’esprit de la découverte animé par une curiosité insatiable, il "met son nez" partout. À ce type de nez correspond un mode alimentaire orienté vers les fruits et les végétaux aqueux : par exemple melons, pastèques, concombres, etc.
Fig. 11. Nez massif et épais : 
Constitution énergique et puissante. Les narines parfois échancrées suggèrent une insensibilité pouvant aller jusqu’à la cruauté. Les ailes larges montrent une forte vitalité ; le bout du nez carré, un esprit positif. C’est le nez du réalisateur. 
Fig. 12. Nez long, aquilin 
Ce qui frappe de prime abord, c’est l’aspect agressif de ce nez. La saillie à l’étage moyen révèle une individualité puissante refusant l’abdication et donc luttant constamment contre le milieu ; autrement dit, un caractère partial, combattif, passionné. 
Courbé, en bec tombant, il annonce l’affaiblissement du cœur et un ralentissement des fonctions d’élimination, dû à l’abus des fruits, en particulier des agrumes. Sur le plan psychologique, un tel nez laisse supposer la tendance à l’avarice.
Fig. 13. Nez long et puissant : 
Forte personnalité, jouissant d’une excellente vitalité, d’une maturation d’esprit. C’est le type respiratoire, "il a du souffle". II est donc très résistant, même dans les efforts prolongés. 
Fig. 14. Nez moyen, épais, aux ailes charnues : 
Par rapport au précédent, il doit son dynamisme à la mesure de ses dépenses. Il a moins de capacité d’extériorisation, mais plus de puissance des instincts. Il est moins impulsif.
Fig. 15. Nez faible à la base rétractée : 
Faible vitalité. Peu de puissance, faible résistance. Tendance à vivoter sur une capacité respiratoire réduite.


Le bout du nez dur indique une alimentation surchargée en protéines animales. On peut supposer alors que le cœur est enrobé de graisse. D’après la médecine chinoise, le bout du nez révèle l’état du cœur.
La grosseur de l’extrémité du nez est à mettre en relation avec le volume du cœur. D’autre part, la couleur du bout du nez est fonction de l’état de la rate pancréas. Dans les atteintes du fonctionnement de la rate, le bout du nez devient verdâtre.










Fig. 57 

Les narines. 

Bien développées, elles reflètent la détermination et le courage, ainsi qu’un caractère fort et masculin. Moins bien développées, elles sont un signe de sensibilité, de douceur, de faiblesse, ainsi que d’un caractère plutôt féminin. Ce type de narines tend de plus en plus à se répandre. Les narines anormalement développées démontrent souvent un caractère violent, et dans le cas d’une femme une tendance vers l’homosexualité, comme chez l’homme si elles sont trop peu développées, ce qui est aussi un signe de manque de vitalité. 





1. Caractéristiques générales


La forme du nez reflète le volume, la qualité et la condition du cerveau.






Fig. 55 : Types de nez : A - B 


Fig. 56 - 57 - 58 : Formes nasales C-D-E







Fig. 60 — Formes nasales : A-B-C-D-E

En plus des caractéristiques mentionnées plus haut, il faut considérer que chaque forme spécifique du nez correspond à une condition physique et mentale bien précise (voir fig. 60), par exemple: 

A. Un nez haut et arrondi à son extrémité, appelé aussi « bec d’aigle », est dû à une surabondance de volaille, d’œufs, et traduit une tendance agressive, égocentrique et agitée. 

B. Un nez, dont l’extrémité remonte, reflète un abus de nourriture animale, surtout le poisson et les crustacés, pendant la gestation, et traduit une prédisposition à penser clairement, mais aussi d’une façon limitée et insouciante. 

C. Un nez pointu, comme celui de Pinocchio, est produit par l’abus de certains fruits, y compris les melons et les baies, ce qui provoque une faiblesse cardiaque et un état d’émotivité nerveuse. 

D. Un nez, dont l’extrémité retombe, reflète un abus de fruits, de salades, ainsi que de liquides, et traduit une faiblesse du cœur, des reins et de la vessie. 

E. Un nez enflé, produit par l’excès de sucre, liquides, fruits et certains légumes tropicaux, avec trop de graisses et d’huiles reflète des problèmes au niveau des systèmes circulatoire et excrétoire. 

F. Un nez durci à son extrémité est causé par une surconsommation de graisses saturées, surtout celles provenant des produits animaux comme la viande, la volaille, les œufs, le fromage et autres produits laitiers, qui durcissent les artères et les muscles, et provoquent une accumulation de graisse autour du cœur et d’autres organes compacts et importants (foie, reins, rate et glandes prostatiques). La combinaison d’un nez enflé (E) et d’une extrémité durcie est un signe potentiel de crise cardiaque ou d’apoplexie. 

G. Une extrémité nasale fendue par une ride est un signe de déséquilibre nutritionnel, surtout un manque de minéraux et de polysaccarides, pendant la grossesse. Cette condition peut également provenir d’un abus de monosaccarides contenues dans les fruits, les jus de fruits, le sucre raffiné et les boissons sucrées, qui privent tous l’organisme des minéraux et polysaccarides indispensables. Ce type de nez reflète aussi des battements cardiaques irréguliers (arythmie). Actuellement, un nombre croissant de personnes ont ce genre de nez. 

H. Un nez incliné, ou tordu d’un côté ou de l’autre du visage, résulte d’un déséquilibre constitutionnel physique et mental des parents et reflète un caractère incohérent et une condition physique perturbée. 

hg : Incliné vers la gauche du visage, c’est un signe que la partie gauche du corps, y compris le poumon gauche, la rate/pancréas, le rein gauche, le côlon descendant, l’ovaire ou testicule gauche, est plus active que le côté opposé. Dans ce cas, les facteurs héréditaires paternels étaient plus forts que ceux de la mère. 

hd : Incliné vers la droite, il reflète une condition organique plus forte dans la partie droite du corps, y compris le poumon droit, le foie, la vésicule biliaire, le rein droit, le côlon ascendant, l’ovaire ou testicule droit. Dans ce cas, les facteurs héréditaires maternels étaient plus forts.










3. La coloration du nez 

A. Une extrémité nasale rouge est provoquée par l’expansion des capillaires du sang, causée par l’excès de liquides, alcools, boissons stimulantes ou aromatiques, épices, fruits et leur jus, sucré. Cet état est un signe de condition cardiaque anormale et de tension sanguine irrégulière évoluant vers l’hypertension. 

B. Une coloration violacée reflète une condition cardiaque plus grave que celle citée ci-dessus et se traduit par de l’hypotension et la possibilité d’un arrêt du cœur. 







C. Les capillaires dilatés sur la surface de la peau du nez reflètent également un grand danger pour le cœur et la circulation, comme dans le cas de la coloration nasale violacée. 

D. Une coloration blanche ou pâle. Lorsque le nez devient blanc, il révèle une possibilité de contraction cardiaque et des capillaires sanguins, causés par l’abus de sel ou la carence en légumes frais et en liquides. Cette condition reflète une mentalité timide et hésitante, ainsi que des refroidissements aux extrémités du corps et à la surface de la peau, sur tout le corps. 






4. Les éruptions ou taches sur la surface du nez 

A. Les éruptions ou taches blanc jaunâtre, survenant sur n’importe quelle zone du nez, sont une élimination de graisses animales, surtout de produits laitiers. Dans ce cas, les fonctions digestives et excrétoires sont en déséquilibre. 

B. Les loches rouges ou noires, sur n’importe quelle zone du nez, reflètent une élimination d’une consommation exagérée de sucre, y compris le sucre raffiné, le miel et le fructose. Les fonctions circulatoires et excrétoires sont déséquilibrées. 



*******************



LES JOUES







1. Condition de la peau et de la chair des joues 

A. Les joues dont la chair est bien développée et ferme, d’une carnation claire et propre, traduisent des fonctions respiratoires et digestives saines, surtout en l’absence d’éruptions et de rides. 

B. Les joues dont la peau est plus fine que la normale reflètent une alimentation déséquilibrée, surtout une carence protéique et graisseuse. Les capacités respiratoires et digestives sont diminuées. 

C. La peau tendue sur les joues ne reflète pas une condition sous-développée, mais plutôt des fonctions respiratoires et digestives saines et actives. 

2. Carnation et marques sur les joues 

La carnation des joues, les marques y apparaissant, et la qualité de la peau révèlent très clairement la condition interne des systèmes respiratoire, circulatoire et digestif. En voici les caractéristiques principales : 

A. Une carnation claire et propre, sans éruption ni formation de rides, reflète un terrain sain et bien équilibré. 

B. Les joues rouges ou roses, sauf à la suite d’exercices soutenus ou par temps froid, sont symptomatiques d’une dilatation anormale des capillaires, causées par des déséquilibres cardiaques et circulatoires, produites par des aliments et boissons yin en surabondance (fruits et leur jus, sucres, drogues). Dans ce cas, une tendance d’hypertension et de sensibilité nerveuse se développe. Le rythme respiratoire est aussi plus élevé que la normale, comme la circulation sanguine qui, elle aussi, est relativement rapide. 

C. Les joues d’un blanc laiteux sont le reflet d’un excès de produits laitiers (fromage, lait, crème, yogourt) ou de tofu et autres produits à base de soja. L’abus de farineux et de fruits peut créer une teinte presque similaire, mais un peu plus rosée, et se traduit par une accumulation de mucosités et de graisse dans diverses parties du corps, y compris les poumons, intestins et organes reproductifs. 

D. Les taches foncées révèlent des amas de graisse et de mucosités dans diverses zones des poumons, souvent liés au début de la formation de kystes ou tumeurs. Le café et les boissons stimulantes et aromatiques contribuent à l’apparition de ces taches. 

E. Les éruptions sur les joues sont à attribuer aux excès de produits animaux, de laitages, d’huiles et de graisses, qui forment des mucosités s’amassant au niveau des poumons, des intestins, des organes reproductifs et du cerveau antérieur. Cet état peut se traduire par une propension aux pertes blanches pour les femmes, ou à la formation de kystes. Si ces éruptions cutanées ont une couleur blanchâtre, la cause principale est à attribuer au lait et au sucre; au formage, volaille et œufs si elle est plutôt jaunâtre, et dans le cas de l’apparition de ces boutons sur la zone centrale de la joue, il est à craindre que des kystes se forment, dans la région ovarienne pour une femme, à l’intérieur et autour de la prostate pour un homme. 

F. Une coloration verdâtre sur la périphérie des joues révèle un développement cancéreux au niveau des intestins ou des poumons. 

G. Une coloration foncée sur la zone supérieure des joues, ou la partie inférieure de la région de l’œil, reflète des déséquilibres rénaux et du système excrétoire, ainsi que des intestins, provoqués par un excès de miel ou d’autres sucreries. Ces symptômes peuvent aussi provenir d’un excès de sel ou de nourriture sèche. 

H. Les rides alternant avec des gonflements sur la région des pommettes sont un signe d’accumulation de mucosités et de liquides en excès dans l’appareil intestinal. 

I. Dans l’ensemble les taches de rousseur sont le reflet d’une élimination de monosaccarides, y compris le sucre de canne, le fructose et le lactose. Cependant, localisées sur les joues, elles traduisent un effet nuisible de ces sucres plutôt au niveau des fonctions respiratoires et digestives. 

J. Une coloration violacée sur une grande surface de la joue, comme une ombre, est un signe d’affaiblissement sérieux des organes respiratoires provoqué par l’abus de sucre, produits chimiques, drogues ou médicaments. Si cette surface est moins étendue ou fractionnée, c’est l’indice d’une stagnation du sang ou d’hémorragie interne des poumons. 

K. Une coloration pâle est en général liée à l’anémie ou à la tuberculose pulmonaire, et elle est provoquée par un déséquilibre alimentaire. Dans le cas où cette carnation devient transparente, la condition tuberculeuse progresse, et la lèpre, ainsi que d’autres maladies d’origine bactérienne, peuvent se déclarer. Une surabondance de produits animaux, combinés avec le sucre, les fruits et leur jus, les produits chimiques où les drogues accélèrent et affaiblissent cette condition de source extrêmement yin. 

L. Une couleur gris bleu reflète des déséquilibres chroniques du foie, causés par une consommation exagérée d’aliments yang et yin, comme le sel, les produits secs, la viande, les œufs, l’alcool et le sucre. Dans ce cas, le métabolisme du foie et de la vésicule biliaire est ralenti par le durcissement et la contraction de ces organes. 

M. Le système pileux s’étendant sur les joues, surtout s’il s’agit d’un duvet fin et argenté est l’indice d’une surabondance de produits laitiers, et il reflète une carence fonctionnelle des organes reproductifs et un affaiblissement des fonctions respiratoires et digestives. 






******************



LA CAVITÉ BUCCALE


BOUCHE — LÈVRES — DENTITION



La partie exprime le tout : le tout reflète une partie. Le petit représente le grand ; le grand correspond au petit. Parfois ils paraissent les mêmes, parfois ils paraissent opposés, mais tous semblent être un chœur qui exalte la splendeur de l’univers infini.






Fig. 22




Fig. 23







Fig. 24





La teinte des lèvres











*******************



LA DENTITION

La forme et la condition des dents reflètent la qualité nutritionnelle pendant leur croissance. Suivant la quantité et la qualité des aliments, la forme, l’emplacement, et même l’intervalle peuvent changer. Ce sont de bonnes indications pour l’établissement du diagnostic. 







Surface dentaire anormale. 

Les lignes verticales sur la surface des dents sont le reflet d’un excès de sel, d’hydrates de carbone et d’un manque de protéines. (fig.33)

Des petits points constellant la surface dentaire, indiquent un manque de bonnes protéines, de légumes frais, et un excès de sel et de minéraux. Les incisives dentelées ont la même cause.











********************














*******************



Fin de l’article N°6 — Le nez, les sourcils, les joues. 
La bouche, les lèvres et la dentition.

Prochain article du manuel de diagnostic :  


Gérard Le Wenk :  2015 — La Sarraz — Vaud — Suisse.