mardi 23 juin 2015

A - ALERTE VOTRE CORPS VOUS PARLE

Cliquez

TABLE DES MATIERES, LIENS VERS TOUS NOS ARTICLES


À LIRE EN PREMIER.


Introduction à l'art du diagnostic.


Votre corps vous parle constamment, écoutez-le constamment. Si vous ne l’écoutez pas, il va se mettre à crier (de douleurs) puis à hurler et finalement devant l’absence de réaction et une bonne dose d’analgésiques et de médicaments chimiques il finira par se taire définitivement.

Ouf… je suis guéri pensez vous. Mais non, pas du tout, sournoisement au plus profond de votre corps une dégradation physiologique s‘opère, qui s’attaque aux organes les plus affaiblis, à vos racines les intestins, à votre liquide nourricier, le sang, à la pompe qui le fait circuler, le cœur et même à l’ordinateur de bord qui coordonne cet extraordinaire ensemble, le cerveau.


Avant d’en arriver à des détériorations inexorables handicapantes et parfois mortelles, apprenez à décrypter les signes avant-coureurs de la maladie lorsqu’ils sont encore bénins.

Pour ça il est nécessaire d’être attentif au langage de votre corps. Chaque douleur, chaque tache, chaque modification de l’épiderme font partie du langage corporel, cette langue est bien plus facile à apprendre que l’anglais ou l’italien.

Allo… ici votre corps appel le standard de secours. Alerte, au secours, il y danger, des toxines envahissent mes intestins — il y a trop de sucre dans mon sang — je suis en acidose permanente, cet environnement est favorable à la prolifération de certaines bactéries nuisibles —  SOS il y a le feu, de la fumée âcre ce répand dans mes poumons, je peux plus respirer — mais c’est quoi… qu’est-ce qui m’arrive, tout se brouille, j’hallucine, mon ordinateur cervical a bogué, il débloque, il déconne, de la poudre blanche ce dépose sur mes neurones et les paralyse. 





Du calme, du calme, ce n’est pas le moment de vous affoler, de vous précipiter aux urgences ou d’avaler une de ces miraculeuses pilules anesthésiantes.

Non… Non… Non.

Appliquons les méthodes de la police scientifique :

Investigation — Réflexion — Analyse — Diagnostic — Désintoxication — Réparation.

Analysons la scène du crime : l’appareille digestif, le plus souvent incriminé et essayons de diagnostiquer l’organe qui crie… ALERTE !

ALERTE… en langage corporel ce prononce : aïe…aïeee…aïeeee.



Pour communiquer, il existe également, depuis la nuit des temps, un langage – le langage des signes du corps.


LES SIGNES MORPHOLOGIQUES ET PHYSIOGNOMONIQUES. 


Cette langue ancienne se nomme :

«L´ART DU DIAGNOSTIC».


Si vous comprenez ce langage corporel, même partiellement vous ne tomberez plus jamais malade... JAMAIS.

Je vais vous en apprendre les principes de base.

Avant tout, comme nous l’avons déjà exposé au début de cet ouvrage, sachez qu’à l’origine il n’y a que deux sortes de maladies, toutes deux causées par un déséquilibre de yin (acide) ou de yang (alcalin) dû a des erreurs alimentaires prolongées, à une vie chaotique et au non-respect des cycles biologiques naturels (travail-repos, jour-nuit, chaud-froid, etc,)


Signes chroniques :

  • La peau est très sèche ou très grasse. La couleur de l’épiderme est  blanche (poumons), jaune (foie), brune (pancréas) ou rouge (cœur)
  • Apparaissent des éruptions cutanées variées et fréquentes.
  • Des allergies, de l’acné, de l’eczéma, etc... 
  • Chute des cheveux. (plus + de 20 cheveux perdus chaque matin).
  • Tonicité musculaire réduite.
  • Absence de lunules sur certains ongles, voir sur tous les ongles.
  • Abdomen en besace – Empâtement adipeux ou cellulitique.

  • Effondrement de la silhouette, Raideurs vertébrales, arthrose.
  • Dans l’œil, miroir de l’âme, l’iris est décoloré, le blanc est parsemé de capillaires rouges, plus ces capillaires sont gros et prés de l’iris, plus la maladie est proche.
  • Œil sanpaku. La pupille est décentrée, déformée, prédominante.
  • La langue est crevassée et chargée – les dents cariées.
  • Varicosités, vergetures, varices, hémorroïdes.
  • Rhumes fréquents, sinusites.
  • Migraines ou céphalées.
  • DOULEURS régionales aiguës ou chroniques.



À ce stade, plusieurs années d’excès et d’erreurs ont été nécessaires.

Nous aurions pu éviter d’en arriver là en pratiquant un auto-diagnostic journalier.

l’auto-diagnostic.

L’auto-diagnostic se pratique chaque jour, le matin au réveil devant votre miroir.

Miroir au beau miroir, que me dis-tu ce matin ? Suis-je toujours si belle et en bonne santé ?






– LE MIROIR...

«Cibelle» et «Sibo»… pourquoi ces yeux rouges, et cette poignée de cheveux dans ton peigne. Tire la langue… houlala  !! Elle est toute jaune, et ton haleine… pouah, stop, n’allons pas plus loin, ça passe pour cette fois, mais si tu continues ces soirées alcoolisées enfumées, tu vas tomber malade et vieillir prématurément. 

Liste des points à observer chaque matin :

  • Condition du réveil – état d’esprit – gencives – aspect de la langue – nombre de cheveux perdus – blanc de l’œil – sanpaku – selles – douleur – migraine – boutons – taches sur le visage.
  • Œil : Sampaku inférieur
  • Calvitie frontale ou totale
  • Mal de tête frontal. 
  • Yeux et pupille dilatés.
  • Yeux et pupilles contractés, yeux rouges larmoyants 
  • Nez rouge et gonflé, nez blanc et dur
  • Joues pomme rouge, joues pomme ridées
  • Lèvre rouge vif pulpeuse, Lèvre mince sèche blanchâtre
  • Gencive saignante ou rétractée
  • Langue : bleu, violette, blanche ou jaune.
  • Miction : + de 5 par jour ou moins de 3 à 4 par jour.
  • Diarrhée ou Constipation.



Tous ces signes indiquent que le sujet prépare sa maladie et que les surcharges s’accumulent peu à peu jusqu’au seuil de tolérance propre à chaque individu, où l’organisme va déclencher son système neuro-hormonal de défense afin d’expulser les substances étrangères qui empoisonnent le corps. 

C’est là que tous va se jouer.

Qui perd gagne. Guérir ou mourir.

Si vous connaissez le secret de la dialectique universelle, c’est-à-dire le rééquilibrage yin/yang vous pouvez redresser la situation en quelques jours pour des symptômes légers et en 3 mois maximum pour des manifestations plus graves.

Dans le cas contraire, vous rentrez dans la spirale infernale de la médicalisation chimique qui supprime le symptôme, mais jamais la cause et qui va petit à petit vous amener dans des situations désespérées, douloureuses et sans issue.

Pour vous sortir de cette tragédie, une seule et unique voie, étudiez l’ancienne philosophie Taoïste de la dialectique yin-yang. Son application pratique dans la vie se nomme macrobiotique.



La maladie, à mesure qu’elle s’installe détruit l’harmonie des formes corporelles jusqu’à engendrer la laideur, la dissymétrie et des déformations. Cette décrépitude morphologique suit fidèlement la déchéance interne.






Inversement, la Santé, sculpte les formes extérieures du corps jusqu’à réaliser la beauté, reflet de l’harmonie interne. La perfection des formes indique toujours une haute vitalité. La plastique d’un corps traduit invariablement son état de santé.



Quelques règles de vie pour améliorer sa santé


La santé macrobiotique est avant tout une qualité de vie « énergétique » qui doit être abordée non seulement à travers l’alimentation, mais aussi dans l’environnement direct. Cela est particulièrement important pour les personnes malades qui ont décidé de maîtriser leurs problèmes de santé avec cette méthode.

Nous sommes en permanence soumis aux champs magnétiques naturels de la terre et de l’espace, cette énergie est indispensable à l’émergence et au maintien de la vie. Par contre, les champs magnétiques artificiels, produits par l’homme, sont néfastes, voire dangereux pour la vie.

Voici quelques conseils destinés à favoriser l’influence de l’énergie vitale naturelle, tout en se protégeant, autant que faire se peut, des rayonnements anarchiques produits en permanence dans notre proche environnement par de nombreuses sources artificielles d’énergie électromagnétique.

12 conseils de mieux-être.

1.— Éviter les bains chauds prolongés qui sont un facteur de déminéralisation. Pour se détendre, dissoudre au préalable dans l’eau du bain 2 poignées de gros sel marin, et quelques algues. Ne pas utiliser de cosmétiques chimiques. Comme dentifrice, n’utilisez que de la dentine en poudre ou en pâte.

2.— Chaque jour, se frictionner énergiquement tout le corps avec une serviette chaude, ou encore mieux avec de l’eau de gingembre. Cela libère l’énergie physique et psychique. Préparation de l’eau de gingembre : râper une racine de gingembre dans 1 l d’eau, chauffer sans bouillir, passer. Tremper votre gant de toilette, essorer, frottez énergiquement, la peau doit rougir.

3.— Porter des sous-vêtements en fibres naturelles, coton, lin, soie. Éviter le contact de la peau avec les tissus synthétiques. De même, fourres et bourrages des oreillers, duvets et matelas devraient être en coton (futon). Attention également aux perruques, postiches, chaussettes et chaussures en polyamide. Dans le même ordre d’idée, les fourrures naturelles ou synthétiques sont déconseillées.

4.— Renoncer à porter des bijoux en métal, y compris l’or et l’argent, ils condensent ou dispersent l’énergie circulant dans les méridiens, et peuvent perturber les organes correspondants. Préférer les bijoux en matières naturelles, comme le bois, les pierres, les graines, les coquillages.

5.— Il est conseillé de ne pas regarder de longues émissions de télévision et de se tenir au minimum à 3 mètres de l’écran. Les fours micro-ondes sont à proscrire absolument, et l’on donnera la préférence aux cuisinières à gaz plutôt qu’aux cuisinières électriques ou vitrocérames. Disposer des blocs de sel gemme (sans ampoule) aux quatre coins de la pièce où sont installés des appareils à écran émetteurs d’ondes : PC – TV – Scanners – Téléphone portable.

6.— Chaque fois que l’on en aura la possibilité, marcher pieds nus dans la   rosée du matin et dans les sous-bois.

7. Recommandations concernant les repas :

  • En état de rancune, de colère ou de surexcitation, évitez de cuisiner et de manger, ou alors, accordez-vous un moment de relaxation pour retrouver un certain calme intérieur.
  • Ayez une bonne position assise et décontractée.
  • Exprimez votre gratitude envers la nourriture et votre reconnaissance    envers la personne qui a préparé le repas.
  • Ne mangez que si vous avez réellement faim. 
  • Rassasier votre appétit qu’a 80 %.
  • Mastiquez bien vos aliments.
  • Ne buvez pas en mangeant et buvez modérément entre les repas.
  • Évitez de manger et de boire moins de 3 heures avant le coucher.


8.—Disposez de grandes plantes vertes dans votre logement et ouvrez les fenêtres chaque jour pour aérer, même par temps froid. Ne chauffez pas au-delà de 20 ° C.

9.—Pratiquez des exercices de Do-In ou de Tai-Chi 1/2 heure chaque matin. Avec les massages shiatsu, ce sont les meilleurs moyens de faire circuler correctement le KI.

10.—Si votre condition physique le permet, soyez très actif, pratiquez les arts martiaux, faites du sport ou simplement de la marche.

11.—Afin de conserver ou d’améliorer votre activité cérébrale, soyez créatif et imaginatif chaque jour. Écrivez un livre, composez des poèmes ou de la musique. Créez de nouvelles recettes macrobiotiques, inventez le futur. Entretenez une correspondance d’amour et d’amitié avec vos parents, vos proches, vos amis.


12.—Soyez ordrés dans votre maison et ordonnés dans votre vie. L’ordre est un signe de bonne santé.









MANGEZ
                       BOUGEZ

                                         CRÉEZ




http://www.editionsdutao.com/sante.htm