mercredi 1 juillet 2015

L'ART DU DIAGNOSTIC

L’ART DU DIAGNOSTIC



LA MÉTHODE DU DIAGNOSTIC CORPOREL



Lorsque vous posez un diagnostic, essayez de voir la personne dans son ensemble, son passé, son présent et son futur, sa condition physique et mentale et sa possibilité de croissance. Quel est son destin? Envisagez sa personnalité, son jugement et son niveau spirituel. 
L’Ordre du diagnostic comprend trois étapes. Tout d’abord, vous comprenez l’environnement global de l’individu. 
Deuxièmement, vous voyez son état actuel physique et mental et de le rapporter à la totalité. 
Troisièmement, vous voyez les symptômes en détail. 

La médecine occidentale moderne tend à ignorer les deux premières étapes et se concentrer sur la troisième.

La méthode du diagnostic comprend cinq phases: (1) saisir l’ensemble intuitivement (2) écouter l’histoire de la personne; (3) observer son écriture ou son expression esthétique; (4) observer les symptômes, et (5) palper pour confirmer ce que vous avez vu. 

Travaillez dans cet ordre, ne touchez pas la personne d’emblée. De cette façon, vous pouvez développer votre intuition. Alors, mêmes que les gens ne sont pas avec vous, vous pouvez connaître leur état par l’intuition. Et quand ils viennent vous voir, vous aurez déjà une image d’eux. Vous ne pouvez pas connaître les détails, mais vous avez une appréhension générale de leurs problèmes.
Vous le savez déjà de l’expérience personnelle. Lorsque vous rencontrez des étrangers que vous ayez un sentiment de leur personnalité ou leur spiritualité. Lorsque vous vérifiez leurs symptômes par l’écoute, la vue et le toucher, vous apprenez plus en détail ce que vous saviez déjà à leur sujet. En développant votre sensibilité, vous pouvez diagnostiquer, même en la personne sur un simple coup de fil ou sur une lettre vous écrit une lettre. Si vous êtes vraiment bon, vous n’avez pas besoin de rencontrer les gens du tout. Bien sûr, les gens ne seraient pas contents de cela, vous devez donc les rencontrer. Pourtant, s’assoir avec les gens, leur parler, les toucher, ne dois être que la confirmation de votre intuition. Cette intuition aiguë est l’essence de la médecine orientale traditionnelle, mais, malheureusement, la plupart des médecins — orientale et occidentale — ont perdu cette capacité.
Ensuite, essayez de sentir leur niveau de l’évolution mentale: cherchent-ils les choses spirituelles? Quel est leur champ d’application du jugement? Ensuite, déterminez si leur développement a tendance à être lisse ou si elles ont des hauts et des bas. Sont-ils ordonnés ou désordonnés? Pour voir ces tendances, regardez du côté de la face. Beaucoup de dépressions, les dentelures et les correspondants des hauts lieux indiquent une tendance à aller aux extrêmes. 
Vous devriez également voir dans quel genre d’environnement les personnes : ville moyenne, grande ville ou campagne. Leur mode de vie est-il facile ou difficile? Sont-ils riches ou pauvres? Pour cela, vous devez étudier les os. Les gens élevés dans une ville sont généralement plus faibles que ceux qui ont grandi dans la campagne. La fragilité de leurs os montre cette faiblesse à long terme. 
Vous pouvez alors commencer à utiliser cette information pour visualiser la vie des individus passée et future. Vous devriez être capable de voir ce qui les attend si elles continuent à vivre de la même façon. 
Lorsque les gens regagnent leur santé, ils deviennent plus actifs socialement. Vous pouvez voir si une personne a le potentiel de leadership. La capacité naturelle de leadership est indiquée par une forte constitution, de grandes mains, et de grandes oreilles, collées à la tête. 
Après avoir acquis une impression générale, il est temps de regarder les détails. Quels types d’aliments a bénéficié la personne, et quels effets ont ces aliments sur leur santé? 
Observez quels organes sont faibles — le cœur, la rate, du gros intestin — et de vérifier l’effet de cette faiblesse sur les organes complémentaires. Si le cœur est faible, par exemple, vérifier l’état de l’intestin grêle. 

Le diagnostic est une partie intégrante de la médecine préventive, qui voit les symptômes non comme des problèmes à éradiquer, mais comme des indications de dysfonctionnement internes qui doivent être rapidement pris en compte et corrigés.



Exercice pratique In situs

Vous êtes tranquillement assis sur une terrasse d’un café, des centaines de piétons pressés défilent sur le trottoir devant vous, d’autres sont assis aux tables à proximité de la vôtre. Le temps est magnifique, pigeons gloutons et moineaux malins guettent la moindre miette échappée du croissant de votre petit-dèj matinal.



Non… ce n’est pas le moment de rêvasser ou de vous plonger dans vos soucis quotidiens.
C’est l’instant idéal de mettre vos sens en alertes. 
Examiner ; regarder, évaluer, analyser rapidement en quelques secondes chaque personne qui se présente dans votre champ de vision.
En premier lieu ce qui saute aux yeux :
Homme ou femme…? ce n’est pas toujours évident !!
L´âge apparent que vous estimez.
Postures (vouté – rigide – avachi – souple – handicap)
Démarche : rapide, énergique, lente, chaloupée, hésitante.
Chevelure : abondante, clairsemée ou chauve
Visage – reflet des conditions internes du corps.
Forme du visage (rond – allongé – émacié)
Teinte générale. Joues, oreilles, front, nuque.
Oreilles :couleur, forme, emplacement (plaquées ou décollées)
Les yeux : forme, couleur, emplacement (sanpaku)
Les mains si visibles. Manucurée, allongée, poing fermé,
L’habillement. Mode, couleur, ample, serré,
La voix (tonalité, basse ou aigüe,
L’Aura : si vous pouvez la percevoir  !
Terminer l’analyse. Déductions et conseils si nécessaire.
Ah oui… faut faire vite, mais quel entrainement, j’ai fait cet exercice de nombreuse fois, les progrès se manifestent rapidement.
Ensuite, passez à la vitesse supérieure, faire de même en vous promenant partout, dans les galeries marchandes (très pratiques, les gens sont moins pressés) à l’aéroport, dans les queues, à l’intérieur des magasins, au stade, etc.
Lorsque vous serez devenu performant, jamais de lassitude, mais un grand sentiment de frustration, car vous allez rencontrer de plus en plus d’individus en mauvaise santé, voire, avec déjà avec un pied dans la tombe, à qui vous ne pourrez jamais communiquer vos analyses, même dans les cas ou il y aurait urgence d’une mise en garde.
Si c’est le cas, installez-vous, ouvrez un cabinet de consultation et mettez en pratique cette science universelle. 
Arrivé là, vous devez vous demander : comment une simple marque, une ride, un bouton, la forme des yeux et des oreilles peuvent-ils révéler le caractère, l’état de santé actuel et prévoir les maladies futures d’une personne.
Comment un tel miracle est-il possible ?
En médecine générale, chez le psychiatre, et même chez un DRH ou cela serait très utile, ces questions restent sans réponse.
En revanche, de nombreuses traditions orientales et même occidentales ont développé au cours des siècles une véritable science du diagnostic corporel.


Principalement basée sur la philosophie taoïste du yin et du yang que nous avons développé au chapitre 5 de cet ouvrage.
Pour percevoir les sentiments, évaluer le caractère, et déceler certaines pathologies, le visage est la partie du corps la plus révélatrice. 

Le visage et plus particulièrement la face possède une combinaison fascinante de muscles et de traits – le front – les sourcils – les yeux – le nez – les joues – les oreilles – la bouche – le menton – chacun réunissant une multitude de formes, de couleurs, de mouvements. En un simple coup d’œil, l’expression d’un visage résume la personnalité, le caractère, les émotions présents, les aléas de la vie passée et même des problèmes de santé pour le futur.
                     
Si vous marchez dans les rues de New York, vous serez confrontés à un véritable arc-en-ciel de couleurs de peau, de nationalités, de tailles, de poids et de formes. Quelles merveilles infinies! Cette variété étonnante est issue à partir des mêmes éléments de base : deux yeux, un nez, une bouche et une tête aux formes irrégulières. 
Vous pourriez vous demander : étant donné cette diversité énorme, comment pourrait-on affirmer quoi que ce soit au sujet du visage, à part le fait que chacun d’eux est absolument unique? 
C’est alors qu’apparaît un paradoxe remarquable : au sein même de la diversité prévaut une régularité étonnante.

☞  "La loi formatrice universelle". 

Nous savons que l’ADN assure l’intégrité de la forme humaine générale. Mais qu’est-ce qui au juste assure l’intégrité de la forme fondamentale de l’ADN? La réponse, c’est qu’un Principe Universel façonne l’univers entier. Cette loi elle-même émane du Grand Esprit, qui est d’une créativité infinie, tout en restant remarquablement cohérent. Il constitue le fondement véritable de toute vie. La vie biologique n’est que la conséquence de la loi sous-jacente de ce Principe Unique. Si vous étudiez les symptômes, ou les manifestations extérieures de la vie, ce qui se révélera à vos yeux est "la nature invisible, ce qui se trouve caché sous la surface des choses". 
En Orient, cette loi est dénommée Tao. En Occident, bien sûr, on l’appelle Dieu. Qu’on l’appelle Dieu ou Tao, elle est indescriptible, indéfinissable, omniprésente. Elle dépasse de loin toute possibilité de compréhension. Ce qui peut être décrit ce sont les deux mains par lesquelles elle opère. Cette loi est la dialectique du yin et du yang. 
Comme déjà mentionnés, le yin et le yang sont diamétralement opposés. Ce sont des forces complémentaires et cependant contraires, qui s’associent pour engendrer l’ensemble des phénomènes. 
Ce qu’il faut comprendre avant tout, c’est que la plupart d’entre nous provient d’un mélange de yin et de yang. Nous sommes à divers degrés de passivité, d’ouverture et de développement intellectuel sur le versant yin de l’éventail, tout en ayant en même temps des caractéristiques yang, comme l’agressivité, l’activité, la motivation et la concentration. Mais notre constitution et notre personnalité sont toujours déséquilibrées soit du côté yin, soit du côté yang. L’équilibre parfait n’existe pas dans la nature.
Avant d’aller plus loin, Il est important de garder à l’esprit la distinction que nous avons décrite dans ces pages entre la constitution (l’inné) et la condition (l’acquis). Dans un diagnostic de physiognomonie, l’inné et l’acquis sont intrinsèquement liés, et il est parfois difficile de les distinguer. Il y a cependant des constantes :

Font partie de la constitution : l’écartement entre les yeux – la couleur des yeux – l’alignement oreilles nez – la forme des sourcils – caractéristique du pavillon interne de l’oreille – forme générale du visage – l’ossature sous-jacente – le rapport entre les trois parties du visage. Les lignes de la main.






Les trois parties du visage: 

A = La partie supérieure : de la racine des cheveux aux sourcils.

B = La section médiane : entre les sourcils et le bas du nez.

C = La partie inférieure : entre le bas du nez et le menton.





Zone a : L’état de la bouche, des lèvres, de la langue et de la cavité buccale reflète les fonctions digestives et respiratoires.


Zone b : La condition du front, des tempes et des sourcils est en rapport avec le système nerveux.


Zone c et c´ : Les cotés du visage, comprenant les yeux, les joues et les oreilles, représentent les fonctions des systèmes circulatoires et excrétoires.





Font partie de la condition : 
Le niveau du centrage de la pupille (sanpaku) – les déformations visibles (nez, visage, joues, lèvres, langues, rides, boutons, taches, chevelure, couleur de l’épiderme, mains et ongles, etc.)

Passons aux applications pratiques.
Dans la vie de tous les jours, nous avons souvent l’opportunité d’être assis en face d’une personne ; collègues de bureau, bureau du patron, à table chez vous ou au restaurant, dans les transports en commun, chez votre médecin ! (très intéressant, vous serez surpris). 
Mettez à profit ce moment privilégié pour établir une analyse physiognomonique discrète du visage qui vous fait face. 

Détaillons la procédure en 15 points, de haut en bas.

1. Appréciation globale du visage : beau, laid, harmonieux, déformé, souriant, triste, fatigué, ridé,  rougeâtre, pâle, gris.
2. Chevelure : fournie, clairsemée, frisée, couleur naturelle.
3. Front : étroit, bombé, haut, large, emplacement des rides.
4. Oreilles :niveau, couleur, épaisseur, lobes,pavillon interne.
5. Sourcils :formes, emplacement, clairsemés, broussailleux.
6. Yeux : formes, emplacement, taches, couleur 
7. Yeux Sanpaku : inférieur, supérieur.
8. Poches sous les yeux : forme et couleur.
9. Nez : forme, texture, couleur, narines.
10. Joues : couleurs, boutons et taches, rides.
11. Philtrum: ligne creuse entre le nez et la lèvre supérieure.
12. Lèvres : largeur, épaisseur, couleur, taches.
13. Lèvre supérieure : remarques…
14. Lèvre inférieure : remarques…
15. Menton : forme.

A VOUS MAINTENANT…










Pour la suite, voir les articles du manuel de diagnostic.

A - Alerte votre corps vous parle.......

http://alertevotrecorpsvousparle.blogspot.ch/2015/06/alerte-votre-corps-vous-parle.html






Gérard  Wenker  - Juillet  2015.