samedi 26 novembre 2016

LE MICROBIOTE INTESTINAL




100 mille milliards de bactéries, c’est ce qui compose le microbiote intestinal.







Les scientifiques viennent de découvrir le “microbiote“ un nouvel organe, non pas composé de cellules humaines, mais d’une masse pesant plus de 2 kilos de bactéries se trouvant à l’intérieur de la paroi du gros colon. Cette découverte bouleverse la perception que l’on avait du corps humain et ouvre la porte à la compréhension de nombreuses maladies à priori aussi éloignées l’une de l’autre que l’obésité et l’autisme.
100 mille milliards de bactéries, c’est ce qui compose le microbiote intestinal.
Et bien… ! ils ont mis du temps pour les découvrir, je sais on ne trouve que ce que l’on cherche, mais quand même, les “macrobiotes“ connaissent depuis longtemps l’importance primordiale des intestins.
Le professeur Ohsawa nous a enseigné qu’une alimentation de bonne qualité améliorait le jugement et par conséquent déterminait un comportement juste.
Après quelques mois d’une alimentation diététique contrôlée et équilibrée vous pouvez constater a quel point non seulement votre santé c’est améliorée, mais également votre état d’esprit est devenu plus vif, plus incisif, plus clair. 

À l’inverse d’un traitement aux antibiotiques qui peut être préjudiciable pour la santé en détruisant sans distinction la totalité de la flore bactérienne intestinale, 

Si vous avez pu visionner la vidéo, et le traitement proposé, qui, malgré son aspect peu engageant semble ouvrir des perspectives innovantes incontestables, mais totalement a contre courant du dogme habituel des procédés antiseptiques et de stérilisation.
Ce qui apparait également dans cette étude c’est la connexion entre l’intestin et le cerveau, qui vient conforter le rapport entre l’alimentation et les fonctions cognitives qui a toujours été mis en exergue dans nos recommandations de santé.
J’en suis persuadé, cet aspect pourrait dans un avenir proche permettre la guérison de la plupart des maladies cognitives et intestinales :

Constipation et diarrhée chronique — gastro-entérites — colites — Turista — amibiase — syndrome du côlon irritable et tous les troubles du transit intestinal — Cancer — maladie de Crohn — maladie cœliaque ainsi et comme indiquée les problèmes cognitifs liés. Alzheimer, Kreusfeld Jacob, Parkinson, myopathie, sclérose en plaque, sénescence, sénilité précoce, démence.


J’en profite pour vous présenter quelques méthodes naturelles qui préserveront si vous êtes en bonne santé votre précieuse masse microbiotique ou qui dans certains cas d’un traitement agressif (chimio, septicémie, rayon) aurait détruit en totalité votre flore bactérienne permet de la reconstituer rapidement.

En premier lieu nourrissez-vous autant que possible d’après les principes macrobiotiques de base.

Précautions et recommandation.


     • Prendre grand soin des aliments lors de la préparation du repas.

Utiliser des céréales complètes de culture biologique fraîches.

Les rincer légèrement à l’eau froide et les égoutter.

Mastiquer chaque matin une c.s. de riz complet cru
    et de graines de courge ou de potimarron.

Évitez la cuisson des céréales à la pression.

Les légumes seront lavés et bien brossés avec une brosse  végétale.

Ne jamais les éplucher, conserver la collerette et les radicelles.

Découper les légumes selon la méthode yin-yang.

Privilégier la cuisson des légumes a la vapeur libre (paniers).



****

Dans tous les cas, mais particulièrement si vous avez subi un traitement lourd aux antibiotiques pour une maladie infectieuse (légionellose, septicémie, maladie de Lyme, tuberculose, choléra, etc.) qui détruit la flore bactérienne de l’estomac et des intestins.


  • Préparez et consommez chaque jour des pickles de légumes maison au sel.
  • Mangez à chaque repas des pickles ou de la choucroute crue.
  • Buvez régulièrement le jus des pickles.
  • Râpez une carotte et un radis noir ou un radis blanc avec la pelure et ajouter du jus.
  • d’umebosis ou encore mieux une prune d’ume écrasée.
  • N’épluchez jamais les fruits frais crus que vous consommez, rincez-les sous l’eau froide et essuyez avec un torchon propre.
  • Ne jamais utiliser un dentifrice bactéricide du commerce.
  • Vérifiez chaque matin votre langue (voir auto-diagnostic)
  • Utiliser un dentifrice à la dentie ou à défaut du gros sel de Guérande.
  • Mastiquez longuement chaque bouchée.
  • Consommez le moins possible de produits industriels pasteurisés, stérilisés et upérisés. (produits laitiers, boîtes de conserve, plats préparés pour les micro-ondes)
  • Si vous consommez de la viande, privilégiez la viande crue en Tartare.
  • Si vous consommez du poisson, privilégier le Tartare de poisson cru.
  • Si vous consommez du pain, priorité au pain au levain.
  • Utiliser journellement du Miso et du tahin non pasteurisé pour tartiner votre pain bio au levain.


Pickles



Comme vous pouvez le comprendre, ces indications ont pour but :

1 ° — de favoriser le développement de bactéries variées indispensables au bon fonctionnement du système digestif et cognitif.

2 ° — d’éviter la consommation de produits antibiotiques ou stérilisés.
Dans le cas d’une destruction totale de la masse bactérienne qui comme nous l’avons vu se nomme dorénavant « microbiote », une reconstitution graduelle complète par les moyens indiqués ci-dessus peut prendre de trois à 6 mois.



Sinon elle ne se reconstituera jamais totalement, entrainant de ce fait de nombreux problèmes de digestion, de baisse de l’immunité, de fatigue chronique et d’une diminution des facultés cognitives.




******



Article complémentaire suivant : 

LES ASSASSINS DU MICROBIOTE





Gérard Wenker - 2016