samedi 23 décembre 2017

LES RÉGIMES À LA MODE.

LES RÉGIMES  À LA MODE VU SOUS L’ANGLE MACROBIOTIQUE.

VÉGÉTARIEN - VÉGÉTALIEN - VÉGAN -ANTISPECISTE  - CÉTOGÈNE, etc.



      VEGAN / VÉGÉTALIEN 




OU…CÉTOGÈNE





Du point de vue de l’équilibre yin/yang c’est le grand écart.  

Du vegan très yin on passe au Cétogène très yang. Je fait abstraction de l’alimentation macrobiotique, qui ne peu pas être considérée comme un régime mais plutôt comme une philosophie. Tant que l’équilibre yin/yang est respecté, c’est macrobiotique.
Vegan et Cétogène sont des régimes totalement  déséquilibrés. ATTENTION ces régimes sur le long terme peuvent être dangereux.
Plus végétariens que les végétariens, ça existe ! Il s’agit des végétaliens ou vegan. La philosophie “vegan“ est de ne manger aucun produit d’origine animale, qu’il s’agisse des œufs ou des produits laitiers. Mais comment concilier cette éthique alimentaire et un bon équilibre nutritionnel ? 
Vous connaissez les végétariens : ce sont tous ceux qui refusent de manger de la viande. Les raisons sont multiples, qu’il s’agisse d’éthique, de choix de santé ou religieux, etc. Les vegan végétaliens sont en quelque sorte des puristes : ils dénoncent l’exploitation des animaux d’élevage et sont donc opposés également à la consommation d’œufs, de lait et de tous les produits laitiers : crème, fromages, yaourts… Le miel est également condamné par ce type de régime. Un choix très strict donc et difficile à manier au quotidien. Car si le végétalien est pointilleux, il devra exclure tous les dérivés animaux qui sont utilisés dans les plats tout-prêts et autres produits préparés : tous les gâteaux ou biscuits qui contiennent du lait et des œufs, tous les additifs issus de produits animaux, etc. Le seul moyen est souvent de préparer soit même ces petits plats, pour contrôler la provenance des ingrédients. Ce qui demande une sacrée organisation…
Dans cette approche nutritionnelle, les experts ont conclu dans les années 70, qu’il fallait impérativement combiner des aliments végétaux pour être satisfait en protéines. La nature étant bien faite, il existe une association historique et universelle en matière d’alimentation pour manger végétal tout en ayant un apport en protéines complet: l’association céréales + légumineuses. Pour revenir à nos acides aminés, les légumineuses sont largement pourvues en lysine, qui s’avère être l’acide limitant des céréales. Du coup, lorsque vous associez dans un même repas des céréales et des légumineuses, tous les acides aminés indispensables sont présents : votre besoin en protéines est satisfait.
 On retrouve cette association dans toutes les cultures et à toutes les époques : 
Le couscous en Afrique du Nord : semoule (céréale) + pois chiches (légumineuse) Au Mexique : tortillas (céréale) + haricots rouges (légumineuse) ou encore, la paella en Espagne : riz (céréale) + haricots verts (légumineuse)
Mais les recherches et les discours sur les combinaisons de protéines végétales ont évolué: les chercheurs reviennent désormais sur ce besoin de complémenter des protéines végétales pour être « à la hauteur » des protéines animales. En fait, en combattant le mythe de la viande, un nouveau mythe a été crée: l’idée qu’il fallait porter une grande attention aux choix des aliments végétaux et leurs combinaisons pour ne pas manquer de protéines. Et cette idée est fausse!
Si vous avez décidé de passer au régime végétalien, suivez les règles ci-dessous pour vous assurer que votre diète alimentaire est complète.

1. Perspective Protéines
C’est une perception erronée classique de dire qu’il est impossible d’avoir un apport en protéines adéquates en suivant un régime vegan. Presque tous les aliments contiennent des protéines, mis à part l’alcool, le sucre et le gras. Si vous suivez un régime alimentaire équilibré contenant plein de plantes et de graines, vous absorbez déjà de bonnes sources de protéines. Afin de vous assurer que tous vos besoins en protéines soient bien satisfaits, nourrissez-vous chaque jour de deux portions d’oléagineux et de graines comme des noix, des cacahuètes, des graines de tournesol et trois portions de légumes et de soja comme des haricots, des lentilles, des pois et du tofu.
2. Boost de Vitamine B12
Cette vitamine importante se retrouve principalement dans les produits d’origine animale. Donc vous avez besoin de soit consommer des aliments fortifiés en vitamine B12, soit de prendre un supplément qui correspond à vos besoins. 
3. Vitamine D-fense
C’est un challenge pour les végétaliens d’absorber le taux adéquat de ce nutriment important, la vitamine D. Raison pour laquelle vous devez essayer de vous exposer à la lumière naturelle du soleil 15 minutes minimum par jour, consommer des aliments fortifiés en vitamine D comme le soja, le lait de riz, des céréales pour petit déjeuner, ou du jus d’orange ; ou bien prendre un supplément en vitamine D.
4. Le Calcium, c’est important
Même si vous renoncez à la viande et aux produits laitiers, votre organisme aura toujours besoin de calcium. Consommez beaucoup de produits fortifiés en calcium comme des jus et du lait de soja, et des aliments riches en calcium comme des légumes de couleur vert foncé, des amandes et du brocoli ; et considérez également l’option d’un supplément de calcium.
5. Pompez du Fer
Vous n’avez pas besoin de produits d’origine animale pour votre apport en fer. Assurez-vous d’inclure dans votre régime des plantes riches en fer telles que les épinards, les haricots rouges, les lentilles et du pain complet. Et ajoutez également une source de vitamine C, comme du jus de citron par exemple, pour accroître votre absorption de fer.
6. Le bonus Omega 3 et 4
Si vous ne mangez pas de poisson, vous risquez de manquer d’acides gras oméga 3. Alors, compensez en mangeant 2 portions par jour d’aliments riches en oméga 3 comme les noix, l’huile de colza, les produits à base de soja, et le chanvre.
7. Trouvez du zinc
Il est facile de satisfaire vos besoins en zinc, si vous incluez dans votre alimentation des céréales complètes, des légumes verts et des oléagineux.
8. Faites le compte de vos calories

Quand vous mangez vegan, il faut vous assurer que vos choix d’aliments vous apportent suffisamment de protéines, vitamines et minéraux. Plutôt que de craquer pour de la "junk food" vegan disponible dans les magasins qui offrent surtout des céréales et des sucres raffinés, tournez-vous principalement vers les aliments entiers.

Cherchez une variété d’aliments naturels issus des plantes comme les fruits, les légumes, les céréales complètes, les oléagineux et les graines. Et n’oubliez pas de varier ; en diversifiant les produits issus de plantes que vous mangez chaque jour, vous vous assurerez un apport de nutriments importants.



******



LE GRAIN DE SEL MACROBIOTIQUE



Je suis désolé de jeter mon grain de sel macro dans la mare vegan. C’est uniquement parce que je me préoccupe de la santé des adeptes de ce mode alimentaire et maintenant du mien, qui je l’espère seront de plus en plus nombreux dans un futur proche .

Pour simplifier et pour une meilleure accessibilité, remplaçons le yin-yang des macrobiotiques par :



yin pour acide 

et 

yang pour alcalin .

Fruits, crudités, jus de légumes, jus de fruits, sucre et fructose qui composent l’essentiel des menus végé et vegan, sont à classer dans la catégorie yin et ont une incidence acide. 
Viandes, charcuterie, poissons, fromages, produits laitiers, œufs et pizzas, qui équilibrent dans une alimentation conventionnelle le yin-acide des crudités énuméré ci-dessus, sont classés yang et sont par contre alcalins.
Vous percevez facilement le problème et le danger pour la santé de supprimer la plupart des aliments yang — alcalins dans les régimes végétariens et vegan.
Le seul problème, c’est que notre corps, programmé pour vivre dans un parfait équilibre, ne tolère que de très petits écarts en amont ou en aval de cet équilibre, et que tout écart important peut provoquer de graves troubles de la santé. Le degré d’acidité ou d’alcalinité d’une substance se mesure en pH (potentiel Hydrogène) 
L’échelle de mesure va de 0 (totalement acide) à 14 (totalement basique). À 7 le pH est neutre.
Les extrêmes limites du pH de notre organisme sont comprises entre 5 et 9. 
Le pH du sang doit impérativement rester entre 7,32 et 7,42. En dehors de ces limites, il n’y a pas de vie possible, toute variation vers le haut ou vers le bas aura des conséquences dramatiques pouvant aller jusqu’à la mort. 
 Le pH urinaire d’une personne correctement nourrie et en bonne santé va se situer entre 6,5 et 7,5. 
Dans notre civilisation moderne, la tendance à l’acidification est générale.
La malnutrition (mauvaise qualité des aliments et mauvaises habitudes alimentaires), la suralimentation, le stress, les pensées négatives, l’agressivité et les excès de toutes sortes.... favorisent cette acidification de l’organisme . 
L’hyper-acidité de l’organisme est l’une des causes principales de la plupart des maladies métaboliques !
Un excès d’acidification du sang étant totalement impossible, notre organisme dispose de "systèmes tampons" qui lui permettent de maintenir le pH du sang à sa valeur obligatoire, et pour cela, il va être obligé d’aller "pomper" dans les autres organes pour y prendre les produits alcalinisant dont il a besoin. 
Lorsque le niveau de calcium dans le sang diminue de seulement 3 % au-dessous du pH idéal, le corps puise dans les substances minérales alcalines présentes dans les réserves : os, cartilages, dents, etc…

******

LE RÉGIME CÉTOGÈNE.


Pour contrebalancer le régime Vegan trop Yin, trop acide. Certains chercheurs ou diététiciens ont mis au point un régime yang très alcalin.
Le régime cétogène est une diète très pauvre en glucide (sucre) et riche en lipides (graisse).






Lorsque une personne suit un régime Cétogène, son corps entier change et se met à utiliser la graisse corporelle comme carburant.

En résumé .

Consommation : 

Glucides : 50 gr. Par jour

Lipides : 50/60 % des calories journalière.
Protéines : 20/30 % des calories journalière.






Pour simplifier, supprimé les 4 P qui contiennent trop d’hydrate de carbone.

Pain

Pâtes

Pâtisseries

Pommes de terre. 

Ajouter des corps gras trans naturel, évitez les huiles végétales hydrogénée.

La source naturelle d'acide gras trans est constituée des produits laitiers, des graisses et de la viande de ruminants : graisses de bœuf et de mouton, les produits laitiers de vache et de chèvre, les viandes de bœuf et de mouton. 
Cette source "naturelle" représente, en moyenne, la majorité des acides gras trans consommés : environ 50% par matières grasses laitières, 10-12% par les graisses de viande d'animaux ruminants.

Qu’est-ce que la cétose ? Le corps fonctionne grâce à deux carburants: le glucose et la cétone. le glucose et la cétone proviennent de ressources bien distinctes.  Le glucose est fabriqué à partir des sucres rapides et lents qu’on trouve dans notre alimentation. La cétone, est, elle fabriqué à partir des lipides. C’est le cas quand il n’y a plus assez de glucides et que le métabolisme trouve l’énergie directement dans les cellules graisseuses, dans les „réserves“.

La cétose est un état métabolique dans lequel le corps se retrouve sans glucose. C’est un état métabolique naturel. Nos ancêtres se trouvaient à l’état de cétose pendant des milliers d’années et étaient par conséquent de parfaits chasseurs et cueilleurs.  

C’est seulement depuis peu que les glucides, pains et sucres font partie de notre alimentation quotidienne. Cette période représente à l’échelle  de l’humanité une petite seconde. De ce fait notre corps peut facilement et sans difficulté fonctionner à l’état de cétose et a en conséquence de cet état plus de capacités. La cétose est le chemin le plus facile et le plus naturel pour brûler les graisses.  Alors pourquoi imaginons-nous ce changement si difficile ?  Parce que l’industrie agroalimentaire nous rend  difficile la non-consommation de pain et de sucre. Socialement, également il est difficile de tenir un régime cétogène.. Nous associons les gâteaux, chaînes de fast-food, ou popcorn sucré à des moments de joie, d‘amitié et d‘écoute.

Quand les repas sont riches en glucides, le pancréas produit de l’insuline.  Cela ordonne aux cellules de s’ouvrir et de stocker du glucose.  Un régime cétogène au contraire met de côté presque tous les glucides de ton alimentation et l’insuline n’est plus produite.  L’absence d’insuline signal au foie de produire  des corps cétogènes. Le résultat: Les corps gras deviennent carburants pour la production des corps cétogène, le gras est brûlé.

Liste des denrées alimentaires autorisées: 

Protéine:  
Volailles: dinde, canard, cailles, poulet par exemple, 
Viandes : viande bovine, porc et mouton, Lapin,  Lard gras mais pas de charcuterie qui contiennent du sucre.
Important: Consommer de la viande biologique, d’animaux nourris biologiquement. Les animaux sont souvent nourris d’hormones et même parfois d’antibiotiques.  
Poisson: Anchois, morue, hareng, tilapia, saumon sauvage, thon, maquereaux, sardine, fruits de mer, etc. 
Fromages : Bleu d’Auvergne, Cheddar, fromage blanc frais, Feta, Gouda, Mozzarella, Ricotta, Gruyère, Emmenthal.
Épices et aromates: ail, sel, poivre, herbes fraîches, toutes les épices qui rendent un repas appétissant ! 
Légumes: Choux-fleur, Broccoli, Salade: mâche, salade icberg, avocat, oignon de printemps, céleri, chou-rave, concombre, courgette. 

Bons lipides.
Graisses insaturées non-hydrogénées:
Huile de noix de coco, huile d’olive, huile d’avocat, huile de noix, huile de sésame. Ghee, beurre salé, beurre de cacao, beurre de sésame, tahin, saindoux, graisse de canard, huile de poisson. Pendant longtemps certains acides gras comme le beurre, le saindoux et huile de noix de coco étaient considérés comme malsains. Pourtant ce ne sont pas ces acides gras qui causent les maladies, mais la combinaison de ceux-ci avec des féculents et des sucres. Le régime cétogène empêche ces combinaisons toxiques. Il n’y a donc pas à avoir peur en mangeant ces acides gras. 
Boissons :
Bouillon de légume, bouillon de miso, thé noir, thé vert, jus de citron, lait d’amande, lait de coco, lait de soja.
Édulcorants : Stevia, Xylitol, Sirop d’Agave.

Autorisé avec modération 
Fruits secs: 
Amandes, noix de macadamia, graines de courge, graines de tournesol, noix, noix de pécan, pistaches, noix de cajou. 
Légumes:  
Choux de Bruxelles, Brocoli, Cotes de bette, Courgettes, Endives, Poireaux, Oignons, Echalote, poivron, chou, fenouil, Aubergine, Tomates, Champignons, citrouille, artichauts, olives, asperge, Bok Choy, Algues, Epinards, Radis, Petits pois, 

Baies et fruits :
myrtilles, mûres, fraises, Framboises, canneberge, nectarines, kiwis, Citron vert, prunes, cerises, morelles, pastèque, melon, Olives.
Alcool : Vins secs, spiritueux non sucrés, alcool fort. 

Non autorisé: 
  1. Fruits et légumes: Pommes de terre, patate douce, poire, raisin et raisin sec, ananas, bananes, papayes, mangues 
  2. Farines et féculents: Riz, amarante, blé, orge, céréales, pain (même complet), avoine, épeautre, sarrasin, quinoa, Couscous, Boulgour, biscottes, biscuits, pâtes , pizza, pâtes, gâteaux et tartes 
  3. Produits riches en sucre: chocolat au lait, bonbons, sucreries 
  4. Produits à base de lait non fermenté: Lait, yaourt, yaourt aux fruits (même si c’est « naturel » ou « bio »).
  5. Boissons: Bière, nectars de fruits et jus de fruits, boissons gazeuses, vins moelleux, vins pétillants, champagnes etc. 
6.  Autres: Plats préparés, produits allégés en matière grasse.
Question: Pourquoi avons nous le droit de manger du fromage et de la crème, mais pas de lait ? 
Réponse: Car le lait contient du lactose, ce que l’on considère comme du sucre. Les bactéries contenues dans les fromages se nourrissent du lactose, il n’y a donc pas de glucides dans le fromage.  La crème est la matière grasse du lait et les matières grasses se dissocient des liquides (qui contient le lactose).
Aliments riches en graisses trans-hydrogénée totalement interdit.
(Les huiles contenant des acides gras poly-insaturés (AGPI), comme les huiles de colza ou de soja, sont instables : elles sont sensibles à la lumière, à la chaleur et à l’action de d’oxygène, à cause de la présence de double liaison (DL) dans leur formule chimique. Cette instabilité chimique se traduit par le rancissement des graisses. On peut rompre la DL et la transformer en une simple liaison, plus stable, en ajoutant deux atomes d’hydrogène au niveau de la liaison, en présence de catalyseurs et à bonnes température et pression. Ce procédé permet de conserver les huiles plus longtemps et de rendre des huiles plus solides. C’est le principe de fabrication des margarines. Mais cette technique (partielle ou pas) présente deux inconvénients majeurs : les AGPI contenus dans les huiles de départ perdent leurs DL et se transforment en acides gras saturés (AGS) dont on connaît le caractère nocif . )

Les aliments qui contiennent de grandes quantités de graisses trans sont :
Margarine,
Mayonnaise,
La plupart des sauces et sauces froides.
Chips,
Biscuits,
Bonbons mous,
Craquelins,
Fromage fondu,
Beurre de cacahuètes hydrogéné,
Gâteaux conditionnés,
La plupart des grignotages,
Certaines céréales,
Muesli commercial,
Soupes et ragoûts en conserve,
La plupart des vinaigrettes pour salades,
Pâtisseries faites avec de la graisse végétale,
Puddings,
Abattis (abats de volaille),
Muffins,

Régime extrêmement efficace rapidement pour certaine maladies : Epilepsie. Obésité. Hypertension.






Attention aux effets secondaires les 15 premiers jours :


Rhume Cétogène. Palpitations. Haleine fétide. Crampes dans les jambes. Constipation.



******


Richard, Sarah. Régime Cétogène: (French Edition) (Emplacements du Kindle 277-289). Édition du Kindle. 

Le guide du régime cétogène avec de nombreuses recettes par Jean Thomas. Sur Amazon.




Tout les régimes extrêmes peuvent nuire à la santé, s’ils sont appliqué avec trop de rigueur, sans un minimum de précaution.

Seules l’alimentation macrobiotique et le végétarisme sont suffisamment équilibré pour être compatibles avec une utilisation sur le très long terme, voir toutes une vie.



La totalité des adeptes de ces régimes alternatifs représente a peine 10 % de la population en Occident. Les 90% restant sont des consommateurs d’une alimentation bon marché, "junk food", industriels (additifs), agro-chimique (OGM), rapide (fast-food) qui est la plus dangereuse pour la santé, voir mortel.


A bon entendeur…


Gérard et Florence - 2018 - 1315 - CH